Glossaire

Pour vous aider à vous retrouver dans nos différents articles où un vocabulaire parfois technique pour les novices, nous avons mis à votre disposition un petit lexique simple et efficace. Surtout dans le référencement, des expressions ou des abréviations sont très fréquemment utilisées.


B

Backlink : Un backlink est le terme employé pour désigner un lien entrant dans une page d’un site web. Les backlinks d’une page web sont donc tous les liens qui « pointent » vers cette page. Ceux-ci peuvent provenir de sites web externes ou de pages internes. Les backlinks apportent du trafic et sont utiles dans le référencement pour définir la popularité d’une page. Plus une page dispose d’une forte popularité plus celle-ci a des chances d’être très bien référencée.

Balise META : Les balises META sont utilisées pour placer des métadonnées (en anglais metadata) dans une page HTML. Tout simplement il s’agit d’informations dans l’élément head d’une page d’un site web. Elles ne sont pas affichées sur celle-ci mais indique au navigateur, ou au moteur de recherche des infos utiles comme l’encodage ou la description de la page.


C

Canonical Url : la traduction de Canonical Url est l’URL canonique qui l’adresse d’une page définie comme étant l’original. Cela est indiqué aux moteurs de recherche (google par exemple) afin qu’ils n’indexent pas des autres pages ayant repris le contenu de l’original. Elle est aussi appelée meta canonical, balise canonical, rel canonical, etc…

Conversion : Pour la conversion, on évoque plus souvent le taux de conversion d’un site web. Celui-ci désigne un pourcentage majoritairement le ratio (ventes/visites]*100) indiquant le pourcentage de visiteurs réalisant un achat au cours de la visite. Cependant ça concerne les sites ayant une vocation marchande (e-commerce). Pour les autres sites, la conversion pourra être :

  • une inscription à la newsletter
  • un formulaire complété
  • un téléchargement
  • etc.

CPA : L’abriviation CPA signifie « coût par acquisition ». Ca désigne le coût pour chaque conversion obtenue. Une conversion peut varier selon la nature du site web, site marchand ou non (voir définition conversion). On évoque le CPA généralement lors de campagnes marketing basé sur la performance. Les campagnes au CPA sont une alternative à celles au CPC.

CPC : Le CPC est l’abréviation désignant le Coût Par Clic (en anglais Cost Per Click). On l’appelle aussi le paiement par clic puisqu’il correspond à la manière de facturer un espace publicitaire. L’annonceur achète un espace publicitaire sur le web et ne sera facturé que lorsqu’un internaute réalisera un clic sur celui-ci.

CPM : Le CPM est le sigle désignant le Coût Pour Mille (en anglais Cost Per Mille). Il s’agit du mode dominant dans la facturation des espaces publicitaires sur Internet. L’annonceur achète un espace publicitaire et sera facturé selon un prix exprimé pour mille affichages de celui-ci quelque soit le format (bannière, vidéo, etc…)


D

Duplicate Content : Le Duplicate Content (contenu dupliqué) fait référence à la reproduction à l’identique du contenu d’une page web sur une autre page. La copie de contenu est sanctionnée par Google, qui a lancé en 2011 son filtre Google Panda destiné à traquer et pénaliser les pages aux contenus considérés comme dupliqué, ainsi que les pages de qualité jugé médiocre. Attention à bien écrire des post originaux !


E

erreur 404 : Une page web indique erreur 404 quand une page web ne peut être affichée. Ceci arrive quand il y a une erreur dans l’url inséré ou quand la page en question a été supprimé et qu’il n’y a pas eu redirection. Il existe une page 404 par défaut, mais pour une meilleure expérience utilisateur, il vaut mieux personnaliser une page 404 afin de rediriger l’utilisateur vers une section qui pourrait l’intéresser.


F

Fil d’Ariane : Le fil d’Ariane est une allusion à la mythologie grecque et désigne système de navigation secondaire montrant la position à l’internaute. (ou de l’utilisateur sur une application). Ce système présente des avantages dans le domaine du référencement naturel (SEO) puisque celui-ci peut augmenter le nombre de mots clés ou enrichir les dérivés de mots clés.


I

Indexation : L’indexation sur Google fait référence à la prise en compte d’un site web ou d’une page web dans la grande base de données du moteur de recherche. Seules les pages indexées sont susceptibles d’apparaître dans les résultats de recherches quand les internautes tapent des requêtes. L’indexation de nouvelles pages qui s’ajoutent aux différents sites web chaque jour enrichit continuellement la base de données des moteurs de recherche. La forme la plus grave de pénalisation de Google est la désindexation d’un site web de sa base.


L

La longue traîne :La longue traîne appliquée en référencement consiste à exploiter l’association de termes peu concurrentiels. La technique consiste ici à récupérer un grand nombre de petites visites, ce qui représente un travail plus rentable que d’essayer de se positionner sur des termes concurrentiels. Ces derniers rapportent certes du trafic, mais obtenir ce résultat peu prendre beaucoup de temps.


N

netlinking : Le netlinking occupe une grande place dans le référencement compte tenu du fait que de performance dépend la notoriété d’un site. Faire du netlinking consiste à accroître le nombre de lien pointant vers un site web. Pour ce faire, les chargés de référencement négocient des partenariats, gratuits ou payants avec d’autres responsables de sites, débouchant sur la mise en place de liens pointant un site web spécifique depuis le site du partenaire.


P

Page de destination : La page de destination est la page qui bénéficie du lien hypertexte provenant d’une autre source, soit du même site mais d’une page différente, soit d’un tout autre site. Dans le premier cas, on parle de lien interne et dans l’autre d’un lien externe. Pour un bon référencement, les pages de destination des liens doivent être départagées entre la page d’accueil et les pages internes du site.

PageRank : Le PageRank est l’algorithme d’analyse des liens utiliser par Google pour classer les pages Web dans son moteur de recherche. Cet algo mesure quantitativement la popularité d’une page web. Google utilise l’indicateur du PageRank ainsi que tant d’autres. Larry Page qui a cofondé Google est l’inventeur de celui-ci. Avant en 2016, google nous indiquait via la TBPR (Toolbar Page Rank) la fameuse « petite barre verte » (voir l’article : Google a tué le pagerank!)

Positionnement : Le positionnement indique le rang d’un site web sur les résultats des moteurs de recherche sur une requête ou plus communément un mot clé. On parle de bon positionnement quand un site se trouve sur la première page de résultat. Il est rare que les internautes fouillent au-delà de la deuxième page de résultat.
Se retrouver en première position sur les SERPs garantit du trafic au site. Plus il recule dans les rangs, moins il reçoit de visites. Arriver en première place est une chose, y rester est encore plus important et difficile car tous les référenceurs ou les agences web travaillent en permanence pour que leurs sites s’affichent en première position.


R

Rich Snippets : Les Rich Snippets ou les extraits enrichis sont un concept qu’a lancé Google en 2009 pour offrir aux internautes des données supplémentaires sur les pages qu’ils s’appreteraient à consulter. Ces indications supplémentaires affichent généralement des notes ou avis d’utilisateurs, directement dans les résultats des moteurs de recherche. On les appelle extraits enrichis car ils donnent des informations complémentaires aux habituels titre, url et description affichés sur les SERPs. Grâce aux « Rich Snippets », les internautes ont un aperçu des avis d’utilisateurs, et peuvent décider de visiter ou non la page.

Robots.txt : Le robots.txt est un fichier texte qui utilise une syntaxe précise permettant à l’administrateur d’un site web d’autoriser ou de refuser les accès aux moteurs de retours pour l’indexation. De plus ce fichier est obligatoirement accessible à la racine du site (http://wwww.domaine.com/robots.txt) par contre ce fichier n’est pas obligatoire. Pour le SEO, celui n’est pas indispensable, et n’a pas d’effet mais ça évite l’exploration de contenu inutile (genre la partie admin)pour les moteurs ou de proscrire du contenu dupliqué.


S

SEA : le terme SEA est l’abréviation pour « Search Engine Advertising » donc à la publicité sur les moteurs de recherche. On parle alors de référencement payant puisqu’on utilise des liens commerciaux ou publicitaires sur les différents moteurs de recherche. Bien évidemment le leader incontesté est Google avec les fameux google adwords. De plus il est important d’évoquer que le SEA est un composant du Search Engine Marketing (SEM). Tout à fait puisqu’on matérialise la formule suivante : SEM = SEO + SEA

SEO : en Anglais Search Engine Optimisation, définit les techniques mises en place pour optimiser le positionnement d’un site web sur les résultats des moteurs de recherche sur une requête cible. on l’appelle aussi le référencement naturel.

Sitemap : Fichier conçu au format XML, le sitemap est destiné aux robots des moteurs de recherches pour leur permettre de crawler plus facilement les URLs internes sur un site web. Ce fichier permet également d’indiquer aux moteurs de recherche les metadonnées ou encore le niveau hiérarchique d’une page web sur un site.